SHEDUP KÜNSANG CHÖLING

                                              Les Maîtres 

 

 

  La lignée de transmission

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dudjom Rinpoché

 

Plusieurs prophéties de Padmasambhava indiquent la venue de Kyabdjé Dudjom Rinpoché précisant que quiconque rentrerait en contact avec lui ou ses enseignements renaîtrait dans le royaume de Guru Rinpoché.

Kyabdjé Dudjom Rinpoché (Jigdral Yeshe Dorje), est né dans la région de Pemakö au Tibet en 1904,au cours de ses vies passées, il fut l’arhat Shariputra, disciple du Bouddha, Khyéuchung Lotsawa, disciple de Padmasambhava et dans son incarnation précédente, le grand tertön Dudjom Lingpa.

 

 

 

 


 

 

En tant que découvreur de termas, il reçut, notamment dans sa jeunesse, des transmissions directes de Guru Rinpoché, Yeshé Tsogyal, et Manjushri. Il était également réputé pour sa maîtrise de l’ensemble des traditions bouddhistes tibétaines. Il composa de nombreuses sadhanas et rédigea les commentaires relatifs aux termas révélés par son prédécesseur et lui-même (Dudjom Tersar).


Sa renommée en tant qu’érudit prolifique et maître de méditation dépassa largement le Tibet, qu’il quitta en 1958, à la suite de l'invasion chinoise et fut nommé chef suprême de l’École Nyingmapa par S.S. le Dalaï Lama.


Kyabjé Dudjom Rinpoché, eu de très nombreux disciples et établit de nombreux centres de pratique et de retraite en Inde, au Népal, au Sikkim, en Amérique du Nord et en Europe  et notamment en France, où eut lieu son parinirvâna en 1987.


Biographies de sa Sainteté Dudjom Rinpoché (en anglais) :

 

The Nyingma School of Tibetan Buddhism: Its Fundamentals and History, Wisdom Publications, (ISBN 0-86171-199-8)

Wisdom Nectar: Dudjom Rinpoche's Heart Advice (Tsadra Foundation), Snow Lion Publications, (ISBN 1-55939-224-X)

Light of Fearless Indestructible Wisdom: The Life and Legacy of H.H. Dudjom Rinpoche, par KhenpoTsewang Dongyal (Snow Lion, 2008).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kyabjé Khetsün Sangpo Rinpoché


Né en 1920 à Yak-dé (Tibet central), Kyabjé Khetsün Sangpo Rinpoché était l’un des derniers lamas de l'ancienne génération formée au Tibet.


Maître dzogchen et l’un des plus éminents historiens et érudits Nyingma, Khetsün Sangpo Rinpoché a, de 1937 à 1949, a étudié la philosophie du Hinayana, du Mahayana et du Vajrayana. Formé aux quatre écoles du bouddhisme tibétain - Nyingma, Sakya, Kagyu et Gelug, il a acquis la maîtrise des enseignements et pratiques de l’école Nyingma, et plus particulièrement ceux de la Grande Perfection.

Kyabjé Dudjom Rinpoché, Jetsün Shugseb Lochen Rinpoché, Drukpa Yangzin Rinpoché, Dzogchen Lama Gonpo Rinpoché et Dilgo Khyentsé Rinpoché ont été ses lamas-racines.


Rinpoché a reçu au Tibet des enseignements et transmissions de : Sa Sainteté le Dalaï-Lama, Dudjom Rinpoché, Lama Dzogchen Thupten Rinpoché, Kharag Yongzin Rinpoché, Jetsün Shugseb Lochen Rinpoché, Kangyur Rinpoché, Khyentsé Chökyi Lodrö Rinpoché, Dilgo Khyentsé Rinpoché, Chadräl Rinpoché, Gulok Lama Gonpo Rinpoché…


Les transmissions du Trésor de Dudjom Lingpa lui ont été conférées deux fois au Tibet par Dudjom Rinpoché, il en a reçu les transmissions orales par Chadräl Rinpoché.

C’est du maître Kharag Yongzin Rinpoché que Khetsün Rinpoché a reçu la transmission du Trésor du Yangti Nagpo (retraite dans le noir) de Trülshik Do Ngag Lingpa. Il a effectué par la suite plusieurs retraites du Yangti Nagpo à Pema Yangtsé au Sikkim. Rinpoché était l’un des derniers détenteurs du lignage du Trésor du Yangti Nagpo.


De 1949 à 1959, après avoir effectué plusieurs retraites solitaires, il a enseigné à des religieux et à des laïcs tout en accomplissant des rituels pour ceux qui le sollicitaient.

En 1959, Rinpoché fuit le régime communiste et se réfugie en Inde où il passe deux années en retraite. Il se met au service de Sa Sainteté le Dalaï-Lama en travaillant comme chercheur pour la bibliothèque de Dharamsala. Il publie des ouvrages traitant des quatre écoles du bouddhisme tibétain tels « Early History of Tibet » et «Tantric Practice in Nyingma».


En 1962, Dudjom Rinpoché lui demande d’être son représentant au Japon, Khetsün Rinpoché enseignera durant dix années le bouddhisme tibétain à l’université de Tokyo.


En 1974, à la demande de S.S. le Dalaï-Lama et de Dudjom Rinpoché, il fonde le Nyingmapa Wishfulling Centre for Study and Practice (NWC), premier institut Dudjom hors du Tibet, afin de préserver et promouvoir la tradition et les pratiques profondes. Il transférera plus tard le NWC au Népal où le monastère et son shédra sont situés aujourd’hui, à Sundarijal près de Katmandou.


Rinpoché a donné dans cet institut des enseignements, des instructions et des transmissions à de nombreux étudiants occidentaux, ainsi que dans d’autres centres aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Il était professeur honoraire à l’Université de Virginie, à l’Université d’Indiana et à l’Université de Rice aux Etats-Unis.


De 2000 à 2008, Rinpoché est venu à Shedup Kunsang Chöling chaque année, pour donner initiations et enseignements. Il a notamment transmis plusieurs  initiations du cycle du Dudjom Tersar (Tsokyé Thugthig, Dorjé Phurba, Khandro Thugthig, Orgyen Menla, Sangyé Menla, Dorjé Sempa, Tara Verte, Tröma Nagmo) et les initiations des trois cycles du Yangti Nagpo de Trülshik Do-ngak Lingpa. Les enseignements qu’il y a donnés portaient pour la plupart sur le Dzogchen à partir d’œuvres de Rongzom Mahapandita, Longchenpa, Jigmé Lingpa, Patrul Rinpoché, Mipham Rinpoché, Dudjom Rinpoché.


Kyabdjé Khetsün Sangpo Rinpoché, a déclaré son intention d’entrer dans une méditation finale le samedi 5 décembre 2009. Rinpoché est resté 24 heures en méditation profonde avant de quitter le samsara le 6 décembre, il était âgé de 90 ans.

 


Principaux ouvrages et biographie de Khetsün Sangpo Rinpoché :


Khetsün Sangpo Rinpoché est l’auteur d’un magnum opus, le Dictionnaire bibliographique du Tibet et du bouddhisme tibétain* en 13 volumes. Son ouvrage « Tantric Practice in Nyingma », traduit en japonais et en anglais, a été utilisé par des milliers d’étudiants de par le monde pour les guider dans leurs pratiques fondamentales.

Il élargit ses enseignements avec The Nyingma View of the Great Completeness - Fundamental Mind.

Rinpoché a également donné un compte rendu de son périple spirituel et de sa réalisation dans Autobiographie de Khetsün Sangpo : Mémoires d’un lama Nyingmapa de la région de Yamdok au Tibet*.

Il a par ailleurs publié un ouvrage d’histoire faisant autorité sur les trois grands stupas : Swayanbunath, Bodhanath et Namo Buddha*

(* ouvrages en tibétain).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lama Tenzin Samphel


Lama Tenzin Samphel, est né dans la région himalayenne en 1961. Il est le fils de Tsering Dakpa et de Tsetan Yangzom, fervents pratiquants ayant quitté le Tibet après l’invasion chinoise.


Il débute ses études monastiques au monastère de Kyabjé Düdjom Rinpoché en Orissa, en Inde. Il se forme sous l’autorité des plus grands maîtres de l’école Nyingma : Kyabjé Düdjom Rinpoché, Dilgo Khyentsé Rinpoché, Chadral Rinpoché, Khetsün Sangpo Rinpoché et étudie et met en pratique tous les cycles du Düdjom Tersar et du Yangti Nagpo ainsi que le Longchen Nyingthig.


Après douze années d'études et de pratiques à Urgyen Do Ngak Chöling, monastère de Kyabje Düdjom Rinpoché au Népal, il obtient le titre de Lama et enseigne le Bouddhisme et la philosophie dans ce même monastère, sous la direction de Khetsün Sangpo Rinpoché.


En 1987, A la demande de sa Sainteté Dudjom Rinpoché, Lama Tenzin se rends en France, au centre d’Urgyen Samye Chöling, en Dordogne en tant que représentant de Dungsey Shenphen Dawa Rinpoché, fils de sa Sainteté Dudjom Rinpoché, où il réside plusieurs années.


Sur les conseils et avec les encouragements de Khetsün Sangpo Rinpoché et sous l’autorité  de sa Sainteté le Dalaï Lama, Dudjom Sangyum Rigzin wangmo and Dungsey Shenphen dawa Rinpoché , Lama Tenzin établit le centre Bouddhiste Shedup Kunsang Chöling et après une cérémonie rituelle traditionnelle, il s’en voit confier l’autorité spirituelle, par Khetsüng Zangpo Rinpoché. Lama Tenzin y réside depuis 2002 et donne enseignements et initiations, et guide avec une grande bienveillance un grand nombre de disciple sur la voie du Dharma.


Chaque été, Lama Tenzin Samphel, invite depuis le parinirvana de Khetsün Zangpo Rinpoché, son petit-fils KangyurTulku Dijgmé Rinpoché, qui ces dernières années, a conduit plusieurs Drubchen de Vajrakilaya et donné enseignements et initiations.


Lama Tenzin Samphel, donne également des enseignements à l’invitation des centres d’Urgyen Samye Chöling, en Dordogne, Orgyen Chö Dzong et Yeshé Nyngpo  à New-York,  en Californie, et au Colorado, Dawn Mountain Temple, à Houston au Texas  et en tant que chercheur invité à l’université Rice, aux Etats-Unis.


Lama Tenzin Samphel, a enseigné pendant 8 ans à l’Inalco à Paris, il a contribué et  participé à la recherche, au sein de l’université, dans le domaine de la Tibétologie. Il parle Français et Anglais, mais également, en plus du Tibétain, sa langue natale, Hindi et Népalais.


Toutes les personnes qui ont eu la grande chance de l’approcher, ont pu apprécier, ses capacités d’écoute, sa bienveillance, sa patience, sa simplicité, sa grande disponibilité et sa profonde connaissance et expérience du Dharma.